Comment fonctionne un poêle de masse ?

Poêle de masse, poêle à accumulation, poêle à inertie, poêle mixte… il n’est pas toujours très simple de s’y retrouver entre toutes ces dénominations techniques. Et pourtant chaque modèle de poêle à bois possède des caractéristiques propres, qu’il est indispensable de bien comprendre avant de choisir le poêle à bois adapté à vos besoins. Parmi les différents modèles de poêles à bois du marché, le poêle de masse possède des caractéristiques et un fonctionnement tout à fait à part.

 

Comment reconnaître un véritable poêle de masse, défini par la Norme EN15250?

De nombreux poêles à bois classiques se revendiquent poêles de masse car ils possèdent 200 ou 300 kg de masse accumulante. Attention à ne pas tomber dans le piège, car il ne s’agit pas de vrais poêles de masse homologués par la Norme EN 15250 !
Cette Norme EN 15250 a été spécialement créée pour les poêles à restitution lente de chaleur. Elle s’applique aux appareils de chauffage à libération lente de chaleur, à combustion intermittente alimentés manuellement, dont la capacité de stockage thermique permet de fournir de la chaleur pendant une durée déclarée après la fin de la combustion.
Pour pouvoir bénéficier de cette norme et prétendre à la dénomination « poêle de masse », la température de surface maximale ne doit pas chuter de plus de 50% quatre heures après l’extinction du feu. Le fabricant est par ailleurs obligé de déclarer la quantité totale d’énergie thermique emmagasinée dans l’appareil pendant la période de combustion. Pour pouvoir se proclamer poêle de masse, il faut donc :

  • Bénéficier de la norme EN 15250 ;
  • Déclarer la quantité d’énergie stockée en kWh ;
  • Déclarer le temps où la température de l’appareil est 50% plus faible qu’après l’extinction du feu ;
  • Avoir une température de surface inférieure à 80°C.

Le poêle de masse fonctionne sur le principe d’une accumulation de chaleur. Après un feu intense de deux à trois heures vous disposerez de 24h à 36h d’une agréable chaleur rayonnante. Un poêle de masse ne fonctionne donc pas sur le principe d’un feu continu. Voici toutes les explications sur la façon dont s’effectue la production de chaleur par un poêle de masse.

Au fait poêle à bois ou poêle à granulés de bois ?

Les poêles de masse Tulikivi fonctionnent aussi bien avec des bûches qu’avec des pellets. Le choix du « carburant » de votre poêle (bûches ou pellets) n’est pas l’élément qui détermine ses performances.

 

 

Un poêle à bois fabriqué en maçonnerie de stéatite

Commençons par le début. Un poêle de masse Tulikivi est entièrement réalisé en stéatite. La stéatite est une pierre naturelle qui possède des qualités exceptionnelles de stockage et de restitution de la chaleur. La masse d’un poêle Tulikivi varie de une à trois tonnes environ. Le poêle de masse est directement monté sur place sous la forme d’une maçonnerie d’éléments en stéatite.

Une fois le poêle monté et suite à une période de séchage, on entre dans la période de rodage du poêle, qui correspond aux premiers feux réalisés. La « prise en main » de votre poêle de masse est toujours assistée, un technicien de Flamkö est toujours présent à l’occasion du premier feu.

 

 

Principe et qualité de combustion d’un poêle de masse

Tout débute par la mise en température du poêle. Dans un premier temps, une flambée intense permet au foyer d’atteindre la température de 600°C à 800°C. Cette flambée très vive s’effectue «  à fond » pendant 3 heures (tirette d’alimentation d’air frais ouverte au maximum) et le clapet du conduit de fumée également ouvert au maximum.

1 kg de bois sec (c’est-à-dire un bois avec un taux d’humidité relative HR de moins de 20%) représente un pouvoir calorifique 3.8 kWh. La  combustion du bois génère 30%  de cette puissance, et cette carbonisation dégage des gaz. L’exploitation de ces gaz générés par la combustion du bois représente à son tour 70% du potentiel calorifique total. Cette combustion des gaz est permise par l’apport massif d’air frais.
En résumé, la combustion du bois en elle-même ne représente que le tiers de son pouvoir calorifique. En consumant les gaz générés on exploite la totalité de ce pouvoir calorifique.

 

 

 

Le principe de « contre-courant » d’un poêle de masse Tulikivi

Afin d’optimiser les performances en terme énergétique, le poêle de masse Tulikivi fonctionne selon le principe du contre-courant. Les gaz générés par la combustion du bois vont à leur tour bruler dans les canaux de fumées.

Les flammes s’élèvent dans la partie supérieure du foyer principal avant de redescendre dans les canaux de fumées latéraux jusqu’à la partie basse du poêle. Le poêle de masse Tulikivi permet ainsi la récupération de l’énergie thermique des gaz de combustion incandescents. La température atteint les 1000° C et la chaleur s’accumule dans le « corps de chauffe » en stéatite.

 

 

Le stockage et la diffusion de la « sur-chaleur » stockée par le poêle de masse

Après la flambée initiale de 3h ou 4h, on ferme l’arrivée d’air et le clapet de fumée du poêle, pour conserver l’énergie dans le poêle. Le feu est terminé. Le corps de chauffe du poêle a atteint sa température maximum. Votre poêle de masse va maintenant rayonner et diffuser sa douce chaleur pendant 24 à 36 heures en fonction de sa masse. Cette durée de restitution de la chaleur, à partir de l’allumage, est indiquée en pourcentage de la puissance max pour chaque modèle de poêle Tulikivi.
Par exemple le RAITA 18 T d’une masse de 1740 kg a une capacité de stockage d’énergie de 54.3 kWh. Pour un cycle de chauffe de 3h qui va lui permettre d’atteindre sa température maximum, le poêle RAITA 18 T va consommer environ 15.5kg de bois ou 12.8kg de pellets. Il va conserver ensuite pendant 7 heures cette température maximum. 20 heures plus tard, il restituera 50% de cette chaleur maximum. Et après 34 heures, il restituera encore 25% de sa chaleur maximum initiale.
Ce cycle avec un feu bref de 3h suivi par une lente restitution de chaleur est la particularité et l’atout d’un poêle de masse. Vous optimisez la production de chaleur à consommation de bois équivalente, par rapport à un poêle à bois classique.
 

 

Quel poids choisir pour votre poêle de masse en stéatite ?

On pourrait résumer la chose en disant « Plus c’est lourd plus ça stocke ». Vous verrez que chaque modèle de poêle de masse Tulikivi est décliné en plusieurs dimensions avec différentes masse. Cette masse va être conditionnée par le volume de la pièce ou des pièces à chauffer. De cette masse va également dépendre la durée de restitution de la chaleur. En fonction des caractéristiques de votre intérieur, de l’isolation thermique de votre habitation et de vos souhaits, nous vous conseillerons sur le poêle de masse le plus adapté.

 

La durée d’un cycle complet de chauffage va varier en fonction de la masse du poêle. Un petit poêle de masse atteindra plus rapidement sa puissance d’émission thermique instantanée. La quantité de bois, de granulés ou de pellets consommée en une seule fois lors d’un cycle de chauffage va également dépendre de cette masse. On compte environ 1kg de bois par cycle de chauffage pour 100 kg de masse.

 

 

La différence entre chaleur rayonnante et chaleur par convection

La chaleur du poêle de masse en stéatite est restituée sous la forme d’une chaleur douce et homogène dans l’habitation. Les parois externes du poêle ont une température de surface de l'ordre de 50° à 70°C. Cette température n’excède jamais 80°C. Le rayonnement infrarouge du poêle de masse chauffe les corps solides de la pièce, exactement comme le soleil. Le poêle de masse chauffe "tout ce qu'il voit". Grâce à ce chauffage par rayonnement, il est également possible d’avoir une bonne régulation de l'hygrométrie intérieure, idéalement comprise entre 40 et 60%. La température ambiante assurée par le poêle de masse se propage de manière homogène dans la pièce, il n'y a donc pas d’air surchauffé accumulé au plafond. Un poêle de masse ne nécessite pas d’ouverture pour laisser passer l’air chaud, car il ne chauffe pas directement l’air de la pièce. La température ambiante générée par le poêle de masse n’a pas besoin d’être élevée. Ainsi l’air reste sain et facile à respirer
La chaleur par rayonnement est à opposer à la chaleur par convection. C’est la chaleur générée par un poêle en acier, un poêle en fonte ou un radiateur électrique. La chaleur par convection va se contenter de chauffer fortement un volume d’air situé à proximité. L’air chaud tend à s’accumuler en hauteur, en créant des différences de températures entre le haut et le bas de la pièce donc des déplacements d’air.

 

Cuisiner avec un poêle de masse équipé d’un four de cuisson au bois

Grâce à votre poêle de masse vous allez pouvoir chauffer agréablement votre maison, mais également profitez du plaisir de cuisiner au feu de bois. Dans la gamme des poêles de masse TULIKIVI, vous trouverez des modèles de poêles équipés d’un véritable four de cuisson à bois (four noir). Vous trouverez plus d’information sur l’utilisation d’un poêle avec four sur la page « Comment cuisiner avec un poêle de masse équipé d’un four de cuisson au bois ? ». Sachez qu’il vous sera également possible de cuisiner dans un poêle de masse de la gamme KARELIA non équipé d’un four, grâce aux grilles de cuisson proposées en accessoire.

 

 

19 Boulevard Gabriel Lippmann - Zone de Kergaradec - 29850 Gouesnou